Problème

Gérer sa médication lorsque l’on vit avec une maladie chronique : pas toujours facile! Vivre avec un problème chronique de santé peut impliquer au quotidien la gestion d’un traitement complexe, des effets secondaires contraignants, une diète difficile à suivre, de la douleur et de la fatigue persistantes. Une personne sur cinq vit avec une maladie chronique et doit, pour atténuer les effets de la maladie ou pour gérer ses symptômes, prendre une médication sur de longues années. Elle a besoin d’être soutenue et habilitée dans la gestion de ces réalités quotidiennes. Considérée auparavant comme une maladie fatale, le VIH est actuellement répertorié comme une maladie chronique. L’arrivée de la thérapie antirétrovirale en 1996 a permis de réduire de façon substantielle la morbidité et la mortalité des personnes infectées par le VIH. Cette avancée dans le régime thérapeutique implique pour la majorité des personnes vivant avec le VIH de prendre un traitement au quotidien et à vie et de gérer les effets secondaires qui en découlent. La clé du succès des traitements antirétroviraux repose sur la prise optimale du traitement, or les personnes vivant avec le VIH éprouvent des difficultés à adopter et à maintenir ce comportement à long terme. Une récente méta-analyse (2011) (1) , répertoriant plus de 84 études réalisées dans 20 pays, souligne que le pourcentage moyen d’adhésion se chiffre à 62%. Le fait d’omettre de prendre la médication compromet le succès du traitement et peut contribuer au développement de résistances aux antirétroviraux, rendant inefficace le traitement; le virus continue ainsi à croître et à affaiblir le système immunitaire. Ces résistances peuvent aussi se transmettre devenant alors un problème de santé publique. La mise au point d’interventions pour accroître et soutenir l’adhésion aux traitements antirétroviraux est devenue un objectif crucial dans la problématique et le traitement du VIH. De nouvelles avenues de solutions appuyées par les technologies de l’information et des communications ouvre une voie vers des changements dans les modes traditionnels de prestation des soins. __________________________ (1) Ortengo, C., Huedo-Medina, T.B., LIorca, J., Sevilla, L., Santos, P., Rodriguez, E., Warren, M.r.m Vejo, J. (2011). Adherence to highly active antiretroviral therapy (HAART): A meta-analysis, AIDS Behavior, 15, 1381-1396.

Commentaires

Un très beau projet d'éducation thérapeutique. Bravo aux auteurs d'avoir osé explorer de nouvelles façon de faire.

Helene Salette March 17, 2012

Bravo ! Quelle belle initiative!

Dominique Beaulieu March 19, 2012

Félicitations pour ce programme novateur et utile tant du point de vue des patients que de s professionnels de la santé.

Mélina Bernier March 19, 2012

Bravo! Très belle initiative!

Julia Côté-Leblanc March 28, 2012

Félicitations! De plus un modèle qui peut être appliqué à plusieurs autres problèmes chroniques de santé...Bravo!

Myriam Nadeau April 01, 2012

Très belle approche biopsychosociale.ayant une application opportune auprès de la clientèle visée. Bravo pour cette réponse adaptée aux besoins des premiers intéressés.

Claude Martel April 01, 2012

j`aime l`approche

Manon Bérubé June 13, 2014




Publier un commentaire
Module_feature_hover Module_hover